top of page
  • Photo du rédacteuryves dogué

Octobre rose pour tous !

Le sport et les sportifs marnais sont généreux. Cela s'est traduit par une belle fin de mois sur les terrains. En dehors aussi où les actions se sont multipliées pour sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein.


Le stade Auguste Delaune a revêtu ses plus beaux atours tricolores l'espace d'une soirée de Ligue des Nations.. Photo Y.D.


Que s’est-il passé dans le Grand Reims pendant le mois d’octobre ? Répondre à cette question - au risque d'occulter involontairement un événement ou une manifestation - nous entraîne à jeter un coup d’œil dans le rétro, sportif (évidemment), du Grand Reims. Et comme souvent, quand on veut dresser un bilan, forcément incomplet, ce sont les derniers rendez-vous qui s’imposent à nous.


Le volley fête son arrivée dans la cour des grands


On a retenu deux temps forts qui ont attiré l’œil de mon blog « Le sport sans limite » : la première sortie officielle à domicile du Reims Volley 51 en Ligue B et la soirée foot bleu-blanc-rouge organisée à Delaune et dont les convives étaient françaises et norvégiennes.


Battus avec les honneurs à Ajaccio pour leurs premiers services et smashes en Ligue B professionnelle, les volleyeurs du président Rodolphe Adam ont idéalement accueilli leurs hôtes (supporters) une semaine plus tard et martyrisé leurs hôtes (les jeunes de France Avenir 2024). José Amet et sa troupe n’ont laissé aucune chance à la relève tricolore (3 sets à 0). Et la fête a été belle, l’organisation s’est montrée à la hauteur. René-Tys, sur son 31, a apprécié.


Pour tirer le feu d’artifice du mois, la ville de Reims et la Fédération française de football avaient décidé de parer le stade Auguste Delaune de bleu-blanc-rouge. 13 121 privilégiés ont poussé, poussé, poussé mais les Bleues d’Hervé Renard ont buté sur de solides Norvégiennes, sauvées à trois reprises par leurs montants.


Ce 0-0 sous la pluie rémoise a quelque peu contrarié Hervé Renard. En conférence de presse, malgré son sourire charmeur, le sélectionneur des Bleues a avoué son regret : « On aurait aimé récompenser les spectateurs qui ont encouragé l’équipe avec une victoire. Les circonstances ne l’ont pas voulu. On reviendra à Reims. » Parole en l’air, promesse ? Affaire à suivre.


Le cercle des poètes


Il ne faut pas oublier non plus le bon mois des footballeurs du Stade de Reims qui occupent aujourd'hui la 5e place de Ligue 1. Will Still n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. En témoigne son traditionnel débriefing sur la pelouse de Delaune après le succès obtenu face à des Lyonnais exangues (2-0). Le cercle des poètes entendus... par les dieux du foot.


Les Rouge et Blanc ont poursuivi leur marche en avant au début du mois de novembre avec des succès contre Lorient et à Nantes et un nul à Toulouse. Les voilà 4es de la Ligue 1 avant la venue du PSG ce samedi.


Première victoire... mais rechute immédiate pour les basketteurs

Le mois a été plus difficile pour les manieurs de la grosse balle. Les basketteurs du Champagne Basket étaient impatients. Impatients de confirmer leur bonne préparation.. Impatients d'ouvrir leur compteur victoires en championnat. Leurs trois premiers matchs les ont frustrés. A Angers, ils ont temporairement envoyé leurs doutes au fond du vestiaire (68-83) et rappelé à toute la division qu’il faudrait désormais compter avec leur rigueur défensive.


Mais, la cadence infernale liée à la succession de matchs (je sais, tout le monde est soumis au même régime) les a replongés dans cette période de flottement avec une nouvelle défaite à la maison contre Saint-Chamond. Thomas Andrieux (photo) et son staff cherchent la (les) solution(s). Heureusement, la qualification pour les demi-finales de la Leader's Cup leur a mis du baume au cœur. Rappelons que le vainqueur de cette compétition sera directement qualifié pour les play-offs qui décideront de la formation promue en Betclic Elite.


Les sportifs combattent les cancers

Pour les volleyeurs, basketteurs et footballeuses, l’avenir est rose. Rose comme l’a été le mois d’octobre, traditionnellement consacré au dépistage du cancer du sein. De nombreuses soirées sportives (ici le tableau d'affichage de Saint-Brice, rose de plaisir après le succès en N2 des Bricos aux dépens du Stade de Vanves) ont contribué à ce que ce 30e Octobre rose soit une belle réussite. Place à Movember, Novembre... bleu symbolisé par le port de la moustache, qui sensibilise aux maladies masculines comme le cancer de la prostate.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page